5 idées pour un hébergement touristique écoresponsable

Vous recevez des voyageurs du monde entier et souhaitez rendre votre hébergement touristique écoresponsable ? Il n’est plus possible de nier notre impact en tant qu’humains sur la planète. Le tourisme est responsable de 8 % des émissions de gaz à effet de serre. Alors, même si vous accueillez des vacanciers de tous horizons, comment pouvez-vous agir et limiter votre empreinte sur l’environnement ?

Dans cet article, nous verrons quelles mesures vous pouvez prendre afin de mieux gérer l’énergie, la consommation d’eau, de plastique, et le recyclage des déchets.

Nous nous pencherons également sur les astuces et techniques qui permettent de sensibiliser et d’éduquer vos vacanciers. L’objectif sera de les motiver afin qu’ils adhèrent à votre démarche écoresponsable.

 

1 Consommer moins d’énergie, priorité d’un hébergement touristique écoresponsable

Les coûts relatifs aux dépenses d’énergie font partie des aspects les plus onéreux de la gestion d’un hébergement touristique. De plus, les vacanciers n’adoptent pas forcément les mêmes réflexes d’économie d’énergie lorsqu’ils sont en vacances que lorsqu’ils sont chez eux.

Nul n’ignore désormais l’impact des énergies fossiles sur l’environnement. On a tendance à penser, à tort, que les énergies renouvelables coûtent plus cher que les énergies classiques provenant de sources non renouvelables.

Fournisseur d’énergie

Si vous êtes satisfait de votre fournisseur actuel d’énergie, demandez-lui quelles sont les options d’énergie vertes qu’il propose. S’il ne propose pas de tarif pour son énergie verte, il est probablement temps de vous intéresser à la concurrence.

Effectuez une recherche locale de fournisseurs d’énergie renouvelable dans Google. Les comparateurs de fournisseurs seront aussi en mesure de vous indiquer les partenaires intéressants dans votre secteur.

Changer de fournisseur d’énergie est généralement rapide. Cette transition aura non seulement un impact positif sur l’environnement, mais vous ferez aussi des économies et montrerez votre engagement envers l’environnement.

Les luminaires et appareils électriques

Changez les ampoules de vos luminaires et optez pour des LED à faible consommation d’énergie.

Par exemple elles ne consomment que 9 W pour restituer une puissance équivalente à 60 W. Une LED consomme effectivement 10 fois moins d’électricité qu’une ampoule à incandescence et 6 à 8 fois moins qu’une ampoule halogène.

Saviez-vous aussi que le téléviseur consomme en mode veille et fait partie des appareils à débrancher le soir avant d’aller vous coucher ? Vous pouvez également installer des multiprises à interrupteur, qui permettent d’alimenter plusieurs appareils et sont faciles à éteindre.

 

2 Réduire sa consommation d’eau pour un hébergement touristique écoresponsable

On estime que les Français consomment, en vacances, en moyenne 230 litres d’eau par personne et par jour selon un rapport du ministère de l’Économie et des Finances, paru en juin 2019.

En vacances, nous avons tous tendance à vouloir nous détendre, à ne pas nous priver. Le relâchement est de mise, surtout si on séjourne ailleurs que chez soi.

Une astuce consisterait à installer des réducteurs de débit d’eau sur les robinets de salle de bain et les pommeaux de douche de son hébergement.

Ainsi, vous n’avez pas à émettre de discours restrictif ou moralisateur à vos vacanciers. Vous pouvez expliquer votre démarche et la présence de ces réducteurs de débit dans votre livret d’accueil. Expliquer c’est mieux sensibiliser et les voyageurs seront d’autant plus compréhensifs.

Installez également une chasse d’eau à double flux dans les toilettes de l’hébergement. Aujourd’hui, tout le monde connaît ce type de sanitaire et en comprend l’utilité. Outre réduire votre facture d’eau, c’est un nouveau geste en faveur de l’environnement.

Les hébergements les plus authentiques et engagés installeront des toilettes sèches.

 

3 Le plastique c’est vraiment pas fantastique

Nous produisons 400 millions de tonnes de déchets plastiques chaque année. Seuls 10 % de ce plastique sont recyclés. Autrement dit, la majorité de ce plastique continue de menacer la vie marine et à polluer notre environnement.

Lorsque les vacanciers séjournent chez vous, ils ne restent pas à l’intérieur de votre hébergement. Au contraire, ils sortent et visitent.

Les déchets plastiques qui jonchent les rues et souillent nos plages ternissent l’expérience des vacanciers, outre l’impact sur la planète. Si vous n’avez pas encore éliminé le plastique à usage unique de votre bien locatif, c’est le moment !

La démarche de recyclage n’est donc pas sans impact sur la planète puisqu’elle consomme des ressources non renouvelables. L’idéal est donc de se passer de plastique pour de bon.

Dans la cuisine

Installez un filtre sur l’évier de la cuisine afin que les vacanciers se servent directement au robinet et n’achètent pas ou peu de bouteilles en plastique. Vous pouvez également fournir une carafe filtrante ou des bouteilles d’eau réutilisables en verre par exemple. Une machine à eau pétillante plaira également.

Mettez à disposition des sacs en tissu pour que vos locataires puissent faire des courses. Prévoyez des charlottes et des couvre-récipients en tissu et cire d’abeille dans la cuisine pour remplacer le cellophane.

Remplacez les contenants par des récipients et bocaux en verre pour conserver les aliments. Éliminez vaisselle et pailles en plastique.

 

Produits de soin et d’entretien d’un hébergement touristiques écoresponsable

Optez pour des produits de toilette et d’entretien rechargeables, ou encore solides.

De mêmes pour les produits d’entretien. Inutile de mettre à disposition une douzaine de produits différents dans un placard.

Il existe de nombreuses recettes pour fabriquer des produits ménagers naturels et efficaces. Il n’est jamais trop tard pour prendre de nouvelles habitudes plus vertueuses. Quelques produits de base suffisent pour en concevoir vous-mêmes.

C’est le cas du vinaigre blanc, du bicarbonate de soude du savon de Marseille, et de certaines huiles essentielles. Ces derniers valent mieux que des produits chimiques ou de l’eau de javel qui sont mauvais pour nos sols. Et ils remplissent parfaitement leur mission d’hygiène.

4 Recyclage des déchets

Il vaut mieux réduire sa consommation d’emballages pour limiter la quantité de déchets que nous produisons. En effet, il faut savoir que le recyclage implique la consommation d’eau et d’électricité. Mais produire des déchets est actuellement presque inévitable. C’est donc un moindre mal que de penser et d’organiser leur recyclage.

Rendre à la terre

Si vous avez du terrain, installez un composteur.

Expliquez dans votre livret d’accueil votre démarche et dressez la liste de ce qui peut être jeté dans le composteur. Indiquez aussi surtout les déchets qu’il ne faut pas y jeter.

Sinon, sachez qu’il existe d’autres solutions que le composteur si on manque d’espace. Le bokashi ou le lombricompost peuvent faire l’affaire dans une cuisine.

Tri et mise au rebut

Étiquetez clairement vos poubelles afin de montrer comment distinguer les déchets plastiques recyclables.

Expliquez dans votre livret d’accueil comment jeter les déchets. En cas de séjour prolongé, indiquez quel est le jour de collecte.

 

Éduquer les vacanciers

Sensibiliser

Si vous affichez clairement votre désir d’agir pour la planète dans le descriptif de votre propriété, il y a de grandes chances pour que vous attiriez des touristes qui partagent les mêmes valeurs que vous. Vous n’aurez donc pas d’efforts à fournir pour leur faire adopter les bons gestes. Si votre profil « écolo » n’est pas ce qui attire le vacancier en premier lieu, vous devrez effectuer un travail de sensibilisation.

Expliquez votre démarche, vos valeurs dans vos communications et surtout dans votre livret d’accueil. En donnant vos raisons, vous créerez un lien avec eux et ils y seront sensibles. De plus, les vacanciers seront d’autant plus enclins à contribuer s’ils comprennent votre engagement.

Rendre acteur

Vous cultivez un potager ? Invitez-les à se servir et à donner un coup de main s’ils sont intéressés. Inspirez-vous du woofing. Cette pratique fonctionne aussi si vous avez des fleurs, des arbres fruitiers. Un petit tour au jardin, créer du lien en pleine nature, dans un lieu qui reconnecte les gens à eux-mêmes et entre eux.

Vous avez des animaux ? Proposez-leur de vous accompagner aux heures où vous nourrissez vos bêtes. Les enfants adoreront, c’est certain. Quoi de mieux que sensibiliser les plus jeunes.

Bonus

Lorsqu’une remise ou un cadeau est convoité, la motivation est toujours au rendez-vous. Proposez des cadeaux à gagner si le vacancier ne dépasse pas une consommation d’eau déterminée. Préparez une mini-poubelle plastique que les vacanciers rempliront. Ainsi, vous les inciterez à réduire au maximum la consommation pendant le séjour. Accordez une remise sur un prochain séjour à des locataires exemplaires. Organiser un concours avec un panier garni à remporter.

Soyez inventifs et n’oubliez pas qu’un vacancier récompensé sera heureux de revenir chez vous. En outre, il parlera davantage de son expérience chez vous autour de lui. Vous en aurez fait votre meilleur ambassadeur.

Pas à pas, rendez votre hébergement touristique écoresponsable

Il peut sembler difficile au premier abord de mettre en place autant d’action pour rendre son hébergement touristique écoresponsable. Avancez à votre rythme. Fixez-vous des objectifs atteignables, dans un délai qui vous semble réalisable. Inutile de mettre la barre trop haut dès le début, ce serait contre-productif. Plus vous prendrez des mesures écoresponsables, plus d’avantages vous constaterez pour votre entreprise. Non seulement vous ferez des économies sur vos factures d’énergie, mais vous deviendrez acteur engagé. Vous pourrez même constater une hausse de la fidélité des vacanciers, les possibilités sont en fait infinies. En communiquant sur vos valeurs, vous attirerez également une autre typologie de vacanciers déjà sensibilisés. Vous aurez moins à expliquer et justifier vos choix.

Si vous avez besoin d’aide pour communiquer sur ce sujet de l’hébergement écoresponsable, n’hésitez pas à m’envoyer un message. Vous êtes engagés et souhaitez transmettre votre mission à travers votre communication ? Consultez ma page de services de rédaction.